soleil

Le soleil est prêt à fournir son énergie

L’énergie solaire du soleil peut être stockée pendant 18 ans, selon les scientifiques.

solaire verte

Une nouvelle découverte scientifique révolutionnaire permettra bientôt à l’électronique solaire de devenir une partie banale de notre vie quotidienne.

 

Afin de libérer de l’énergie solaire sous forme de chaleur en cas de besoin, des chercheurs d’une université suédoise ont mis au point en 2017 un dispositif capable de capter et de stocker l’énergie solaire pendant 18 ans.

Maintenant, en couplant cet appareil à un générateur thermoélectrique, les chercheurs ont pu l’utiliser pour générer de l’électricité. L’idée créée à l’Université de technologie Chalmers de Göteborg pourrait ouvrir la voie à la recharge automatique des gadgets électroniques par l’énergie solaire qui a été économisée à l’avance, bien qu’elle en soit encore à ses débuts.

 

Parce qu’elle ne peut généralement être utilisée que lorsque le soleil brille, l’énergie solaire est une énergie renouvelable variable. Cependant, il existe des moyens de l’utiliser quelles que soient les circonstances.

Par exemple, des « panneaux solaires nocturnes » ont été produits qui peuvent fonctionner même après le coucher du soleil, et les panneaux solaires fabriqués à partir de déchets agricoles ont la capacité d’absorber les rayons UV même par temps sombre.

La question est de savoir comment stocker l’énergie qu’ils génèrent sur une longue période de temps. Le terme « MOST » signifie Molecular Solar Thermal Energy Storage Systems et fait référence au système d’énergie solaire développé à Chalmers en 2017.

 

Basé sur une molécule spécialement créée faite de carbone, d’hydrogène et d’azote qui se transforme en une forme différente lorsqu’elle est exposée à la lumière du soleil.

 

Il se transforme en un « isomère riche en énergie », une molécule avec les mêmes atomes mais un arrangement différent. L’isomère peut ensuite être conservé sous forme liquide et utilisé au besoin, par exemple la nuit ou pendant les mois les plus froids.

Un catalyseur redonne à la molécule sa forme initiale, la rendant disponible pour la réutilisation tout en libérant l’énergie conservée sous forme de chaleur.

 

soleil
open solaire

Les chercheurs ont amélioré le système au fil du temps au point qu’il peut maintenant stocker de l’énergie pendant 18 ans dand le soleil.

La puce « ultra-mince » génère de l’électricité à partir de l’énergie solaire stockée.

Ce modèle a été développé davantage, comme décrit dans un article récent publié dans Cell Reports Physical Science en avril de l’année dernière.

 

Des collègues de l’Université Jiao Tong de Shanghai ont reçu la molécule chargée d’énergie solaire des chercheurs suédois. Grâce au générateur qu’ils ont créé, l’énergie a été libérée et transformée en énergie.

Le gadget pourrait remplacer les batteries, améliorant ainsi la façon dont nous utilisons l’énergie abondante du soleil.

produire de l’électricité sans émissions et sans combustibles fossiles

 

Ce système fermé et circulaire est magnifique car aucune émission de CO2 n’est produite pendant le fonctionnement. C’est encourageant à un moment où le changement climatique devient de plus en plus alarmant.

 

Le dernier rapport du GIEC des Nations Unies montre clairement que pour protéger notre monde et ralentir le changement climatique, nous devons développer les sources d’énergie renouvelables et nous éloigner beaucoup plus rapidement des combustibles fossiles.

Les scientifiques avertissent qu’il faudra du temps pour que la technologie fasse partie de notre vie quotidienne, malgré le fait que de grands développements comme ceux-ci dans l’énergie solaire incitent à l’optimisme. Avant de pouvoir utiliser l’énergie solaire économisée par le système suédois pour chauffer nos maisons ou charger nos appareils, ils soulignent qu’il reste encore beaucoup d’études et de développements à faire.

Même si le système est construit sur des matériaux de base, il doit encore être ajusté pour rentabiliser sa production avant d’être mis à l’échelle.

« La France interdit aux collectivités de parrainer des projets à réelle retombées économiques » en matière d’énergie solaire

Dans une tribune publiée dans « Le Monde », plus de 300 hommes d’affaires et hommes politiques réunis sous la bannière de l’association Energie Partage ont protesté contre les exigences strictes du décret gouvernemental pour les projets de toitures photovoltaïques.

Tribune. Avec l’adoption d’un règlement destiné à promouvoir les installations de production d’énergie photovoltaïque, la France vient de sonner le glas de centaines d’efforts collectifs menés par les communautés et les résidents pour la production d’énergie solaire.

Cette loi interdit le cumul des aides d’Etat (le tarif garanti pour l’achat d’électricité), d’une part, et des collectivités locales, d’autre part, et transpose de manière limitée une exigence européenne (souvent des subventions régionales).

Bien que l’installation sur les petits toits des bâtiments publics nécessite des règles de sécurité plus strictes, les projets solaires citoyens nécessitent une combinaison d’incitations municipales et de tarifs de rachat (écoles, gymnases, etc.).

Dans la moitié nord de la France et dans les régions montagneuses, cette aide supplémentaire est d’autant plus cruciale qu’elle rend plus difficile l’équilibre économique des projets et pénalise les collectivités locales qui souhaitent contribuer directement à une transition énergétique locale, mobilisatrice et durable.

Ces systèmes d’énergie solaire, qui ont été conçus et payés par les résidents locaux, les représentants du gouvernement et d’autres parties prenantes, produisent non seulement de l’électricité verte, mais stimulent également l’économie locale et s’engagent dans des initiatives d’éducation à la transition énergétique. Le désir croissant de plus en plus de communautés de soutenir ces efforts s’explique par tous ces effets secondaires avantageux pour le territoire.

soleil
soleil

une technique de variation du tarif de rachat de l’énergie solaire

 

Par cet article, la France interdit aux localités d’accompagner ces initiatives territoriales avec des bénéfices très substantiels pour l’économie, la société et la démocratie. Pour lutter contre le changement climatique et accélérer le développement des énergies renouvelables, la communauté scientifique exhorte les acteurs nationaux et locaux à travailler ensemble.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *