Toutes les informations sur les Panneaux solaires photovoltaïques.

                                                     solaire

Panneaux solaires photovoltaïques à usage personnel.

 

Un environnement juridique plus bienveillant a ravivé l’intérêt pour l’autoconsommation photovoltaïque, qui a été complètement ignorée au profit des ventes globales. Puisqu’il est désormais possible d’utiliser sa propre électricité et de vendre le surplus sur le réseau, une nouvelle perspective économique se développe sans aucun doute. Cependant, comme nous pouvons le voir dans certaines publicités, cette approche n’est pas non plus « magique ». Voici une liste de contrôle pour examiner les avantages et les inconvénients.

Qu’est-ce que l’autoconsommation solaire ?

Les panneaux solaires autoconsommation permettent de produire une partie de l’électricité nécessaire à une utilisation diurne. Par conséquent, réduire la facture et dépendre de l’évolution du prix de l’électricité est l’objectif principal. Les différents modèles d’affaires potentiels sont les suivants :

Autoconsommation avec la vente du surplus : Une partie de l’électricité produite est utilisée en interne, ce qui réduit le coût de l’électricité. L’énergie supplémentaire est distribuée à EDF OA ou à un autre fournisseur. Les gros clients bénéficieront de cette approche, mais attention, la vente totale de sa production peut être plus lucrative.

Autoconsommation totale : Dans ce scénario, le surplus est contraint ou librement pompé dans le réseau. Par conséquent, afin d’obtenir un retour sur investissement, il est essentiel d’utiliser autant d’électricité produite que possible. Cela réduit efficacement la taille de l’installation (petit surplus).

Consommer pour soi-même avec ou sans vente du surplus ?

Par conséquent, une « correspondance » entre l’autoconsommation totale et l’autoconsommation avec la vente de tout surplus sera jouée (sans vente). Le deuxième modèle est nettement plus flexible d’un point de vue administratif, même si le premier modèle permet une plus grande valorisation de ses produits.

En général, il convient de mentionner que

 

Si vous engagez un professionnel, l’installation sera inévitablement intégrée dans un bâtiment (toit, pergola, etc.), mais vous serez toujours admissible à l’aide publique. Nommément:

 

un tarif de rachat garanti et réglementé sur 20 ans via l’obligation d’achat d’EDF

une prime d’autoconsommation de cinq ans de 430 € par Wc (jusqu’à 3 kWp). Pour une installation de 3 kWp, par exemple, le coût serait de 258 € par an pendant 5 ans.

Si vous effectuez l’installation vous-même, cela coûtera deux à trois fois moins cher et nécessitera un investissement moindre. Vous pouvez aussi le faire sur le terrain, mais vous ne pourrez obtenir aucune aide du gouvernement. Vous pouvez commercialiser votre électricité auprès d’un autre fournisseur d’énergie comme JPME, Enercoop ou EkWatteur. Avec un contrat qui doit être renouvelé, le coût varie de trois à six cents (tous les 1 à 3 ans selon le fournisseur).

Si vous vendez votre surplus, les démarches administratives seront difficiles et nécessiteront l’assistance d’un expert qualifié (Consuel obligatoire, permis de construire à la mairie, demande de raccordement à Enedis, contrat avec un fournisseur d’énergie).

Si vous choisissez de ne pas vendre votre excédent: Les procédures sont assez basiques. Si l’installation est au sol, il n’y a pas de frais de raccordement, pas de TURPE, pas de Consuel obligatoire utilisant un kit pré-câblé, et pas de demande d’urbanisme (Taxe d’Utilisation du Réseau Public d’Electricité). Il suffit de faire une brève déclaration en ligne auprès d’Enedis.

                          Panneaux

L’autoconsommation d’énergie photovoltaïque peut-elle remplacer mon chauffage électrique ?

Non! Votre coût de chauffage électrique ne sera jamais réduit par des panneaux solaires autoconsommation pour les raisons suivantes :

Les panneaux solaires produiront environ 3,5 fois plus d’énergie en été qu’en hiver en raison de la production asymétrique. Par conséquent, ils sont mieux adaptés pour répondre aux besoins de l’été.

Les panneaux photovoltaïques ne peuvent produire que pendant la journée. Pour les ménages qui travaillent, nous chauffons souvent plus le matin et le soir pendant l’hiver car les journées sont plus courtes. Par conséquent, il ne peut y avoir d’adéquation entre la consommation et la production.

 

Production insuffisante : Les panneaux solaires sont acceptables pour répondre à un besoin moindre (500, 1 000 ou même 2 000 W) pendant une période plus longue, mais ils ne conviennent pas à un besoin plus élevé (2 kW et plus). Plus sûr, nous pourrions mettre beaucoup de panneaux, mais ce serait coûteux et prendrait trop de place.

En d’autres termes, méfiez-vous des promesses vides ! La réduction à long terme de la facture énergétique devrait commencer par une stratégie sobre, qui comprend la prise de mesures d’isolation et écologiques (grenier, rampant, mur, plancher).

 

Combien d’argent vais-je économiser sur ma facture d’électricité?

Il est dans votre intérêt de vous autoconsommer autant que possible car le coût d’un kWh sur le réseau (environ 18 cts) est plus élevé que le coût d’un kWh vendu (0 à 10 cts). Le taux d’autoconsommation, ou la proportion d’électricité autoconsommée par rapport à celle produite, détermine combien d’argent peut être économisé sur la facture.

Il est néanmoins difficile de prédire cette part « à l’avance ». Selon le réseau FAIRE, les taux d’autoconsommation pour les installations de plus de 1 kWc se situent entre 20 et 30 % en moyenne. Le taux d’autoconsommation augmente avec la taille de l’installation mais diminue en échange d’un faible avantage financier.

Une énorme installation de 3 kWc réalisée de manière experte pour la vente du surplus

Nous relatons le témoignage d’un utilisateur qui a choisi l’autoconsommation solaire avec la vente du surplus pour aider à mettre les choses en perspective.

 

Le projet est situé sur le toit d’une maison de paille et de bois en Mayenne, qui reçoit un ensoleillement modéré. L’objectif était d’utiliser le moins de combustibles fossiles possible dans cette maison à haute performance, chauffée à l’eau chaude solaire et aux granulés. Pour la cohérence du projet, des panneaux solaires photovoltaïques ont été mis en place afin de tirer parti de l’énergie locale et durable.

 

Installation : En offrant une orientation plein sud avec une inclinaison de 35 degrés, la performance a été optimisée dès la conception du toit au niveau de l’installation. Les panneaux ont une bonne ventilation sur le fond puisqu’ils sont surélevés juste un peu au-dessus du toit. Parce que les panneaux photovoltaïques produisent moins quand il fait chaud, ce refroidissement augmente l’efficacité.

Un micro-onduleur qui convertit l’énergie solaire en électricité est intégré dans chaque panneau solaire. Reconnaissez que, puisque chaque module est indépendant, si un panneau solaire (par exemple, un abat-jour) cesse de fonctionner, seul ce panneau particulier est affecté plutôt que toute la chaîne. Sachez que l’arbre qui servait de masque solaire a été abattu.

                     panneaux solaires

Autoconsommation : Selon la théorie économique, une partie de l’électricité produite est utilisée en interne (30% de la production totale), et le reste est vendu à EDF OA pour 10 centimes par kWh.

Pour cette famille qui a l’habitude de fonctionner pendant les heures de pointe et les heures creuses, cela se traduit par un changement radical de comportement. Les résidents gardent maintenant un œil sur le compteur pour faire fonctionner la machine à laver et le lave-vaisselle lorsqu’il y a une production solaire. Bien sûr, la maison est câblée au réseau et reçoit son énergie d’un fournisseur d’énergie « véritablement » renouvelable (Enercoop).

Production, coût et rentabilité : Sans tenir compte de la prime d’autoconsommation de 1 170 €, l’installation de 3 kWc (20 m2 de panneaux solaires) a coûté 7 000 €. Dans cette zone, il génère environ 3 200 kWh par an. Avec la vente du surplus, l’autoconsommation est rentable pendant environ 16 ans. Bien que la vente de toute la production aurait été plus rentable, ce n’était pas l’intention.

 

La petite installation d’une seule personne de 550 Wc en autoconsommation totale

Contexte : La Mayenne est l’endroit où se trouve cet hôtel particulier. Sans dépenser plusieurs milliers d’euros pour une installation, l’utilisateur souhaitait produire une partie de sa propre énergie. Il a décidé d’acheter un kit solaire sur Internet.

Installation: En raison d’un manque d’expérience en bricolage, la personne a décidé de brancher les deux panneaux dans une prise au sol. Les restrictions techniques et administratives ont donc été strictement limitées.

Autoconsommation : Dans ce cas, les panneaux produisent « juste un peu plus » d’énergie que ce qui est consommé, et l’énergie supplémentaire est librement réintroduite dans le réseau. Le chauffe-eau thermodynamique a été contrôlé pendant la journée pour maximiser l’autoconsommation.

Fais attention; Cette installation modeste ne satisfait que partiellement les besoins du ballon, mais elle évite l’injection « pour rien » d’excès.

 

Production, coût et rentabilité : 630 kWh sont produits, dont environ 75 % sont autoconsommés. Le retour sur investissement de 900 euros sera réalisé en 12 ans.

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Recevez par e-mail nos mises à jour produits
et informations sur les nouvelles solutions à venir.